Retour
l'innovation vue par TF1

Campus TF1 Innovation 2011

Au cours de cette 2e édition du campus, le thème L'innovation, partage d'expériences à l'international et en France a été abordé avec les interventions de Beatriz Medina Layuno, Digital Adsales Manager d'Antena 3 et de Chris Braithwaite, Strategic Advertising sales manager de Channel 4. Du fait de leur déploiement sur tous les nouveaux supports digitaux, ils sont intervenus pour partager leur expérience des formats publicitaires innovants qu'ils ont expérimentés au sein de leur pays ainsi que la vision prospective de leur entreprise.

Beatriz Medina Layuno, Digital Adsales Manager d'Antena 3 a présenté la vaste campagne de communication innovante que la chaîne a entreprise pour affirmer son positionnement sur les supports digitaux au travers du claim « vive conectado ». L'aspect innovant de la campagne repose sur le fait de s'associer à des marques issues du monde technologique pour s'adresser au grand public de façon pédagogique.

Chris Braithwaite, Strategic Advertising sales manager de Channel 4, a fait de son côté la démonstration de formats publicitaires innovants qu'il a mis en place en TV dans la perspective d'accroitre l'assiduité et l'engagement du téléspectateur notamment au travers de multiples idées créatives. La chaîne a également expérimenté le tout nouveau concept de play along avec le programme phare Money Drop qui a généré plus de 785 000 joueurs tout au long de la semaine en Angleterre.
 
Isabelle Le Roy, Directrice du pôle Media, Digital et Publicité de l'Institut CSA, a ensuite présenté une étude menée auprès de ±150 acteurs du marché publicitaire français (annonceurs, agences-conseils et agences media) sur leur perception de l'innovation dans les stratégies d'innovations publicitaires. D'après cette étude, pour près de 80% des annonceurs / agences interrogés, l'innovation est un élément essentiel voire important dans leur stratégie de communication. L'Institut CSA détaille dans l'étude en quoi l'innovation représente une valeur ajoutée pour la marque tant du point de vue de son positionnement que dans le registre de lien qu'elle instaure avec le consommateur. D'après l'institut CSA, l'innovation passera plus par une orchestration des moyens et par une mise en scène des contenus que par une mise en avant purement technologique.
           
Trois annonceurs clients de la Régie ont partagé leurs expériences sur les communications innovantes qu'ils ont mises en place.

Jean-Pierre Blanc, Directeur Général des Cafés Malongo, est intervenu pour parler de l'opération TF1 Conso à laquelle sa marque a participé en octobre 2010. Du mass média au one to one, le dispositif TF1 Conso est un produit publicitaire clé en main combinant visibilité TV et opérations promotionnelles sur le terrain, pour un maximum d'impact sur les ventes.

Jean-Luc Chetrit, Directeur Marketing Opérationnel de Procter & Gamble, est revenu sur son expérience en matière de publicité interactive menée avec la marque Gillette Fusion. Le principe est simple, lors de la diffusion du spot classique, le téléspectateur de TF1 via la LiveBox d'Orange peut accéder, d'un simple clic depuis sa télécommande, à l'espace dédié de l'annonceur sur sa télévision. Au sein du mini site interactif, il peut retrouver des informations complémentaires sur le produit et la marque. Dans le cadre de l'opération spécifique menée avec Gillette, le téléspectateur pouvait s'inscrire pour recevoir un rasoir gratuitement.

Colombe Monnoyeur, Responsable Publicité Yves Rocher, a présenté le dispositif innovant Puissance 5 sur lequel la marque s'est appuyée pour lancer sa nouvelle copie. Le Puissance 5 est un produit nouvellement créé qui permet à l'annonceur d'assurer sa présence de façon simultanée sur 5 canaux (TV, IP TV, Internet, Mobiles et Tablettes) à une heure de grande écoute afin de démultiplier la résonance de sa communication.
 
Enfin, le dernier thème abordé concernait les réseaux sociaux et posait la question : Comment les marques entrent en conversation avec les consommateurs ?

Daniel Bô, Président de l'Institut QualiQuanti est intervenu pour expliquer l'enjeu des communautés de marques et des appels à contribution. Afin d'engager la conversation avec le consommateur, Daniel Bô est revenu sur les différents degrés d'interaction qu'il existe avec le consommateur (des rapports verticaux aux rapports horizontaux), des degrés de dialogues variables qui génèrent des degrés d'engagement différents de la part du consommateur. Il a insisté également sur le caractère non exclusif de ces modes de communication et sur l'importance de bien les orchestrer. Daniel Bô a précisé également les moyens permettant d'engager une relation solide et pérenne entre la marque et le consommateur, au travers d'une étude détaillée des risques et opportunités à prendre en compte avant de se lancer sur ce type de communication communautaire.
 
En conclusion, Nicolas Bordas, Président de TBWA France et de l'AACC a expliqué que selon lui, il est ESSENTIEL aujourd'hui pour les marques d'utiliser ces nouveaux modes de dialogue avec les consommateurs : « Personne ne peut y échapper ! »
Mais, cela nécessite d'EXPERIMENTER ces nouveaux modes de dialogue avec le consommateur. Il faut apprendre, il n'y a pas de règle absolue sur ce qu'il convient de faire ou de ne pas faire pour réussir.
Enfin il convient de maîtriser ce système ouvert. La marque / l'entreprise doit pouvoir construire autour de ses valeurs de MARQUE un contenu en adéquation avec une idée centrale.

Pour Laurent Solly, Directeur Général de TF1 Publicité, "l'innovation n'est pas, sur les medias numériques qu'une quête de modernité. Nous y croyons parce qu'il s'agit du prolongement de nos médias audiovisuels, et que nous pouvons apporter à nos clients une efficacité complémentaire à celle délivrée par les médias traditionnels. L'innovation doit avant tout être utile, donc efficace".

Recommandations